Anonymous Video Network since 2010
Français
English

Il est 6 heures, la DGSI débarque chez Boby

Il est 6 heures, la DGSI débarque chez Boby

lundi 17 août 2015

Perquisition. Arrestation et garde à vue de Loïc Schneider alias « Boby. »

« C’était un mercredi matin, il devait être six heures. Ma petite sœur essaye de me réveiller pour m’avertir qu’on vient de sonner chez nous et que c’est certainement la police qui veut m’arrêter. Mais pas moyen de me réveiller... Les flics entrent dans la chambre, écartent ma petite sœur, et tentent de me réveiller à leur tour. Au même moment, j’entends un grand BOUM, c’est mon père qui, en bas, fait un malaise et tombe par terre. Moi je crois tellement être dans un rêve, un cauchemar plutôt, que... je trouve le moyen de me rendormir. Les flics croient que je fais un malaise aussi. »

Mais Loïc finit par revenir à la réalité, ce 8 avril 2015, et prend conscience de la gravité de la situation lorsque les sept agents de la DGSI le menottent et l’emmènent au commissariat, à Nancy, pour quarante huit heures de garde à vue. Débarqués spécialement de Paris la veille, les policiers recherchaient notamment son matériel informatique.

Perquisition. Arrestation. Un gros quart d’heure à peine d’intervention et tout est terminé. Une opération réglée comme du papier à musique. La brigade anti-terroriste n’eût pas fait mieux.

Pendant l’un des interrogatoires, poursuit Loïc, l’agent est interrompu par un appel émis depuis Paris, c’est au sujet de la cyberattaque du site de TV5 Monde par l’État islamiste, car elle s’est déroulée le jour même de mon arrestation. Et lui, l’agent, il répond quoi, au téléphone ?

« Attends, je suis avec le chef des Anonymous. »

Puis il raccroche. Je ne sais pas si c’était pour se débarrasser de son collègue au bout du fil ou pour se marrer, en tout cas, moi, j’hallucinais. Mon affaire, à côté de ça, ce n’était pourtant pas grand chose...

Des interrogatoires, Loïc en subira neuf, qui duraient chacun entre deux et quatre heures :

« Je leur répondais le plus sincèrement possible, croyant que ce serait réciproque, qu’ils auraient un soupçon d’humanité derrière leur uniforme, mais, au contraire, plus ils en savaient sur moi, plus ils en jouaient. Tout était manipulatoire. »

En faisant parfois allusion à des éléments de la vie privée de Loïc en plein interrogatoire, comme une « lettre très personnelle » ou d’autres intimités dénichées dans son disque dur, les policiers exerçaient un chantage constant sur l’Anonymous pour retrouver l’identité de ses complices.

« Les policiers m’ont montré qu’on reconnaissait le visage d’un ami qui se trouvait dans ma chambre au moment où je tournais une vidéo. Le flic me lance : Écoute, on va faire un deal. Tu nous donnes les pseudos des gens qui font partie du comité restreint ou ton ami va avoir des ennuis... T’as cinq minutes pour y réfléchir. »

Et si Loïc donne des pseudos, les policiers répondent que cela ne suffit pas, qu’il leur faut davantage d’informations...

  • Extrait de l’article à paraître dans le prochain tirage du journal « Le nouveau jour J. »

Freezone – Spécial OpenHardware

En octobre 2016, l’Open Source Hardware Association a lancé une certification qui va permettre (...)

Histoires de résistance avec Gianluca Costantini

Gianluca Costantini, artiste et activiste « Tout est Art, tout est politique. » Gianluca (...)

Matt DeHart - Ma lettre pour Noël depuis la prison

Bonjour, c’est en réalité ma première lettre officielle de Noël, ce qui signifie que je deviens (...)

Kloud - Six mois de prison avec sursis

TGI de Paris « Opération GreenRight » Jugement du 28 septembre 2016. « Kloud » a finalement été (...)

Héros du peuple, Ennemis d’État...

Jeremy Hammond
Jeremy
Matt DeHart
Matt
Martin Gottesfeld
Marty
Barrett Brown
Barrett
Higinio Ochoa III
Higinio
Ryan Ackroyd
Ryan
Jake Davis
Jake
Christopher Weatherhead
Christopher
Jon Cowden
Jon
John Anthony Borell III
John
Raynaldo Rivera
Raynaldo
Fidel Salinas
Fidel

Certains de nos camarades sont maintenant en prison, condamnés à de lourdes peines. Ils ont besoin de votre soutien...

Afficher votre soutien en portant un t-shirt

Qualité et impression haut de gamme

J'en veux un!

Bitcoin

Faire un don en Bitcoin

Bitcoin Wallet: 1C4eHds1wUHwgYHYyQGCaonAhPwgZS8haP

Bitcoin


Soutien au Collectif CyberGuerrilla

A propos de CyberGuerrilla AnonNexus: protection de la vie privée.

Le collectif fournit des comptes de messagerie sécurisés et privés, accessible par IMAP ou POP. EJabber (serveur d'application XMPP), Messagerie instantanée (IM), ZeroBin (pastebin / forum de discussion où le serveur n'a aucune connaissance des données hébergées), réseau privé virtuel (VPN), Cryptocat chat chiffré, Internet Relay Chat IRC + Webchat, Hébergement de site internet, EtherPad un éditeur collaboratif en temps réel basé sur le Web et Icecast un média pour faire du streaming, Tor (Le Routeur Oignon)... Plus d'info

Bitcoin Wallet: 1Bhgvcsm3P59fSCLg5G6DSstpV4srk5JTy